Aileron et aileron / Alette è alette…

L’un des objectifs du Corsica – Groupe de Recherche sur les Requins de Méditerranée est de constituer une base de donnée concernant les ailerons de requins observés en surface des eaux insulaires comme en plongée (ce qui demeure exceptionnel).

Il est du reste souvent difficile pour un observateur de distinguer deux espèces différentes, à l’exemple du Requin pèlerin (Cetorhinus maximus) et du Grand blanc (Carcharodon Carcharias), fréquemment confondues.

A terme, il s’agira sur le modèle de ce qui est réalisé pour les cétacés, de dresser un corpus destiné à identifier les allées et venue de certains spécimens, de les comparer à d’autres données récoltées ailleurs en Méditerranée.

Toutes les contributions volontaires et désintéressées seront reçues (photos ou vidéos), même si tous les documents ne présentent pas -selon les conditions de la prise de vue- un intérêt comparable.

L’exemple d’une confusion : Pianottoli (Corse-du-Sud) ; il s’agit manifestement d’un Requin pèlerin, assez facilement reconnaissable par les deux ailerons visibles : la dorsale et la partie supérieure de la caudale. Cette vidéo offre également l’opportunité pour évoquer le comportement à tenir pour observer des requins : une approche calme et lente, sans poursuivre l’animal et sans bruits intempestifs (voir la rubrique « Conduite à tenir« ).

Aileron dorsal de requin pèlerin et extrémite de la caudale, observé ici à l’Ile-Rousse.
La Guardiola, le 18 février 2012. Photo © Damiano & Canoni

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s