Requin griset / Capupiatu

Capupiatu – Sprigliu – Sbrigliu
Hexanchus griseus

Statut UICN – Méditerranée : Espèce Quasi menacéestatus_nt_on

Danger pour l’homme : aucun (un seul incident recensé au plan mondial  : une morsure de défense sur un pêcheur).

 

fiche mise à jour le 12/04/2015

2015

11139802_349297578593302_1957331107_nLe 11 avril : le Notre-Dame-des-Anges, de Jean-Michel D’Isanto, capture inattendue au large du golfe de Santa Giulia, en proximité de la Rondinara d’un requin griset. L’animal a été pris au filet trémail, calé sur une profondeur de 33 m.
Éviscérée avant le retour au port, cette femelle de 2,60 m environ a été débité à même le quai, à Porto Vecchio. Son poids a été estimé par le pêcheur à près de 280 kg.

L’information nous avait été communiquée par le CROSS d’Ajaccio, qui souhaitait notamment savoir si cette prise pouvait faire l’objet d’une capture et d’un débarquement légal, et ce alors que le pêcheur était en mer.

Un échantillon a pu être recueilli à des fins d’analyses.

– – – – –

IMG_8414Le 1er mars : un spécimen s’est échoué au nord de la plage de Folelli. Le lendemain, la gendarmerie locale est entrée en contact avec Cathy Cesarini de CARI – Corse, responsable du suivi des échouages de cétacés sur le plan insulaire. L’information a été relayée vers Corsica-Groupe de Recherche sur les Requins de Méditerranée, qui a  dépêché  sur zone, le 4 mars, une équipe dans l’intention de pratiquer une nécropsie partielle sur site, si l’état de conservation de l’animal le permettait.

Le cadavre étant encore relativement frais, cette opération a pu être conduite par Maria-Anghjula Leca et Patricia Pringuet, qui ont bénéficié de l’assistance ponctuelle de la Brigade nautique de Bastia.

IMG_8442– L’individu est de sexe mâle.

– Les mesures prises enregistrent la taille du sujet à 2,87 m, ce qui en fait un sujet immature.

– Certains organes, comme le foie, présentaient des tâches témoignant de la décomposition en cours, mais l’état général était encore très bon. Aucune lésion suspecte.

– Quelques branchies sérieusement endommagées pourraient témoigner de la capture.

– Des prélèvements ont été faits pour analyses ultérieures.

– Des pillards ont tenté de prélevés des dents sur le cadavre. Comme pour les cétacés, rappelons que cette pratique comporte des risques sanitaires pour ceux qui manipulent un requin mort sans précautions.

Photos Fabien Ferrari / Corsica – MSRG

= = = = = =

2014

07 aout : Débarquement à Cargèse, par Alain Marcucci, d’un tout jeune requin griset, pris au milieu de la baie, dans un filet à langouste, par 800 m de fond.

Signalement Kevin da Cunha de Freitas Leal
Documentation en cours
H. griseus juvénile Cargèse A. Marcucci 07 08 2014
– – – – –

H. griseus, Ajaccio 25 07 201425 juillet : Débarquement au port Tino-Rossi d’Ajaccio d’une femelle Griset capturée sur Capo di Feno (Ajaccio).

Taille estimée : 1, 50 à 1, 80 m ; non pesé. La parabole visible au niveau de la nageoire pelvienne semble indiquer que l’animal s’est fait mordre alors qu’il était pris dans le filet à langoustes, par près de 100 m de profondeur (voir rapport d’analyse).
L’estomac était vide.

Informations et photo : Pascale Colantonio.

– – – – –

H grisus 13 07 2014 NonzaH griseus A Cantarelli Nonza 13 07 201413 juillet : Rapport CROSS – CORSE : échouage d’un requin sur la côte occidentale du Cap Corse, dans le secteur de Ferrìngule (Farinola). Une nouvelle fois, il s’agit d’un Griset (Hexanchus griseus).

Pour ce qui concerne les raisons de cet échouage, on en reste à des hypothèses. La plus probable : capture accidentelle dans le golfe de Saint-Florent, relâché vivant mais trop tard et sans assistance, mort par insuffisance d’oxygénation, dérive en surface et s’échoue. Le cadavre étant frais, on peut supposer que le point de relâche était assez proche du site où il a été découvert

Photos et signalement : Alexandre Cantarelli ; A. Lucciani.

– – – – –

22 avril : capture, dans le golfe d’Ajaccio, à quelques encablures de la citadelle, d’un spécimen mesurant près de 3 m pour 250 kg environ. Lors de la relevée des filets, calés su 80 m, le squale était encore vivant. Ne parvenant pas à le hisser à bord, le pêcheur a ramené sa prise dans le port Tino Rossi où, à l’aide d’un collègue, il est parvenu à le démailler et à le débiter.

H. griseus, D'Orazio, 22 04 2014H. griseus, D'Orazio, 23 04 2014

Des échantillons ont été récupérés grâce au pêcheur, Xavier D’Orazio. Différentes analyses pourront donc être effectuées.

– – – – –

mars : capture en proximité de Campoloro
Documentation en cours.

= = = = =

2013

H griseus Galeria 22 08 2013 Huguet 1212 août

Un pêcheur de Galeria, Alain Huguet, a capturé un spécimen dans ses filets. Aux dires du pêcheur, l’animal aurait pu être relâché vivant.

 

– – – – –

17 juillet

Coghja (Coggia, Corse-du-Sud) : au sud du golfe de Sagone, au large de la Punta di San Giuseppe (pointe Saint-Joseph) et de ses récifs, un spécimen de 200 kg environ a été capturé en surface par Clément Schettini. Cet animal moribond, confondu avec un requin renard, avait un hameçon fiché dans la gueule.

Quatre à cinq jours avant, un pêcheur de Cargèse : Alain Marcucci, avait capturé ce spécimen qui, régulièrement, s’en prenait aux appâts de ses nasses, immergées entre 350 et 400 m. Le requin était parvenu à casser le fil et évoluait depuis dans le golfe de Cargèse, où l’on pouvait régulièrement voir en surface la bouée reliée à l’hameçon. Il s’est épuisé à le faire.

– – – – –

Requin griset, 14 08 2013 capo di feno photo Ghj. P.14 août

Corse-Matin publie l’information d’une capture (identifiée à tort comme étant un Requin renard). Cette prise accidentelle est intervenue le matin même, au Capo di Feno (au nord ouest du golf d’Ajaccio), sans autre précision que la profondeur (environ 50 m), dans un filet à langoustes relevé en matinée par MM. Xavier D’Orazio et Jean-Dominique Marras. L’animal, étant donné le poids approximatif de 80 kg pour une taille de 2 m environ, était un jeune sujet immature.

Tête du jeune requin, présentée sur lit de glace à la Halle-aux-Poissons d’Ajaccio. L’œil vert comme la forme en peigne des dents inférieures ou le crâne assez plat sont des éléments de détermination qui ne peuvent tromper sur l’identification de l’espèce.

Photo Ghjilormu Padovani, avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Corse Matin aout 2013Griset, évidemment… Il ne faut jamais se fier à un critère unique pour identifier une espèce. La question revêt un intérêt particulier dans la mesure les deux espèces de requins renards présent en Méditerranée figurent sur la Liste Rouge de l’UICN. D’autre part, en vertu des règlements de pêche de l’UE, il est fortement conseillé de relâcher un Renard accidentellement capturé qui se trouverait toujours en vie.

– – – – –

16 juinGriset Cargèse 2013

Sur information de Kevin da Cunha de Freitas Leal (étudiant en biologie de l’Université de Toulouse), il a été porté à notre connaissance la capture, dans le secteur de Cargèse, d’un jeune spécimen mesurant près de 3 m (LT est.), pour 100 à 150 kg, pris dans des nasses à langoustes par Alain Marcucci.

= = = = =

15 juin

LLodu 3ors d’une sortie dans le golfe de Saint-Florent, un jeune de la région trouve le cadavre flottant d’un Griset, qu’il tracte et échoue sur la plage de Lotu (Agriate, commune de Santu Petru di Tenda). La découverte est intervenue quelques jours après la mort Lodu 2de l’animal. La taille est évaluée à 2 m, tout au plus.

La capture du requin par un filet semble fort probable, dans la mesure où il a été porté à la tête de l’animal, sans doute encore vivant au moment où l’engin a été relevé, une série de coups à l’aide d’un engin contondant.

= = = = =

10 maiIle R 10 05 2013, 2

Ile R 10 05 1013, 2 Un pêcheur de l’Ile-Rousse : Paul-Félix Allegrini, a ramené au port un Griset, retrouvé mort dans son filet à langoustes.

Documentation en cours.

= = = = =

Début janvier

282982_10200305636226579_956510300_n

Saint-FlorentCantonnement Saint-Florent. Une double capture est intervenue aux abords du cantonnement de pêche. La taille et le poids du plus grand des deux spécimens n’a pas permis de le remonter à bord.

Contextualisation en cours de documentation.

.

.

= = = = =

2012

9 novembre

copyright : Anthony Daniel - MSRGAprès 15 jours de mer difficile, Louis Mariani, relève en matinée ses trémails à grosses mailles, calés par 130 m aux abords de la Cala Ancona (commune de Calcatoggio, Corse-du-Sud). Outre le Denti (Dentex dentex), le Saint-Pierre (Zeus faber) et quelques raies (Raja sp.) figurent au nombre des prises. Une prise inattendue pour le marin : un Griset (identifié par le pêcheur comme étant un renard). Emmêlé dans le filet, l’animal est vivant ; le pêcheur juge néanmoins que son état ne permet pas de le relâcher : il est très affaibli et possède manifestement de trop faibles capacités de récupération.

Comme il est impossible à hisser à bord, l’animal est tracté à flanc de bateau jusqu’au Golfu di Lava (golfe de Lave, commune d’Appietto) ; la manœuvre est délicate. Anthony Daniel, du Squale plongée, nous a informé de cette prise et des suites prévues. Le lendemain, le requin est hissé sur le sable, puis transporté sur un plateau jusqu’au lieu découpe.

Il s’agit d’une jeune femelle immature (atteinte tardivement entre 18 et 35 ans, au moins, contre 11 à 14 ans pour les mâles) ; la taille, de la gueule à l’extrémité du pédoncule caudal est enregistrée à 2, 39 m (taille à la maturité : entre 4, 21 et 4, 82 m pour les femelles ; pour les mâle 3, 10 m). On peut estimer son âge entre 2 et 3 ans, tout au plus. Il est rare de rencontrer des femelles matures, cantonnées à de très grandes profondeurs. Ces dernières portent un nombre variable de petits qui, selon les rares données sérieusement établies, varie entre 22 et près de 70 (tous ne viennent sans doute pas à terme).

Fente urogénitale apparaissant entre les deux nageoires pelviennes

On estime à 80 ans la longévité.

Ces valeurs ne sont pas confirmées : il est difficile d’étudier ces requins de profondeur.

L’estomac a fait l’objet d’une récupération en vue de l’analyse de son éventuel contenu.

Éviscération : apparition de l’un des deux lobes du foi (entaillé par le couteau), très riches en huile.
Au dessus, la poche stomacale.

Deux autres spécimens semblent avoir fait l’objet de captures dans le mois précédent, à l’embouchure du golfe de Lava.

= = = = =

17 septembre

La capture de pêche accidentelle de deux sujets est intervenue dans le golfe de Porto, alors que le pêcheur Ajaccien, Toussaint Lunardi, ciblait le calamar par 130 m de profondeur.

Les deux spécimens ont été éviscérés. Outre les calmars, l’estomac du plus grand contenait un « rapala » à double série d’hameçons.
Nécropsie partielle du premier sujet : détail des arcs branchiaux cartilagineux et des rayons branchiaux (série de droite)

Ampoules de Lorenzini sous le museau, à proximité de la gueule (vue sous-cutanée).
L’Italien Lorenzini, au XVIIe siècle, est le premier a avoir fait la description de ces pores emplis de gelée (ou « humeur ») et d’une multitude de cellules nerveuses. Ces ampoules sont reliées à un ensemble de petits canaux connectés à l’encéphale par l’intermédiaire du nerf facial ; elles débouchent à la surface de la peau. Il s’agit d’un organe de perception des champs magnétiques. L’intensité des champs électriques et leur direction sont ainsi captés (tel le battement d’un cœur), ce qui est utile pour localiser des proies comme pour se repérer et évoluer dans un milieu où la lumière ne pénètre guère.

= = = = =

2005

Eté

A l’occasion d’une plongée effectuée dans le petit golfe de Galeria (Haute-Corse), Jacques Dumas, docteur en Biologie, découvre par hasard un requin très mal en point. Il est probable qu’il s’agisse d’une prise non ciblée, capturée par un filet (cf article de Corse-Matin, ci dessous, mentionnant la prise d’un Hexanchidae par M. Toussaint d’Oriano et, plus anciennement, M. Sébastien Mazzi en août 1983 toujours dans cette même zone). Pour cette espèce, 80 % des prises secondaires effectuées en Méditerranée sont réalisées au chalut benthique (source : SACCHI Jacques. – Récapitulatif des problèmes d’impact liés aux principales techniques de pêche en Méditerranée et solutions d’amélioration proposées. FAO, 2007). Mais la Corse ne compte qu’un faible nombre de bateaux équipés ; ils se concentrent qui plus est dans la Prud’homie de Bastia. L’animal a pu également se faire hameçonner et s’entortiller dans la ligne mère. Ces hypothèses peuvent paraître d’autant plus vraisemblable que ce requin griset est mort peu de temps après la rencontre, malgré l’attention du plongeur. Privé de mouvement pendant trop longtemps il n’a sans doute pas pu s’oxygéner correctement. La pratique d’une nécropsie aurait pu apporter davantage d’éléments. Ce requin de profondeur évolue ordinairement en profondeur, entre 2 490 m (sujets adultes) et 200 m (mais sans doute avec une fréquentation moindre sous 1 500 m). Il peut néanmoins remonter davantage (essentiellement les jeunes, en raison de leur régime alimentaire ?). Certains peuvent quasiment venir en surface, notamment les nuits de pleine lune.


Mesurant environ 1, 70 m ce requin est un très jeune sujet. En Méditerranée, le plus petit spécimen enregistré mesurait 0, 55 m ; il a été capturé sur la côte espagnole (Luis-Lozano Rey, 1928 – Fauna Iberica, pesces, Inst. Nat. Ciencias Naturales, Madrid).
Avec les 6 fentes branchiales qu’il possède, ce requin se classe parmi les espèces les plus anciennes.
La rétine contient un nombre important de bâtonnets (amplifiant la vision dans l’obscurité). L’absence de cônes rend impossible la perception des couleurs. Le « tapetum lucidum » est une sorte de miroir situé derrière la rétine. Cet amplificateur de lumière renforce l’acuité visuelle. Plus ce requin est âgé et plus il craint la lumière.
 
Le détail de la gueule de ce prédateur laisse apparaître les dents supérieures, étroites et pointues, pourvues d’une cuspide (pointe) principale et d’une à trois cuspides secondaires, selon la position. Les dents
inférieures sont plus grosses, basses et larges ; elles forment un peigne comprenant jusqu’à onze cuspides accessoires.
Formule dentaire : 9 à 10 – 9 à 10 / 6 – 1- 6.
(cette formule se lit de la manière suivante : 9 à 10 dents pour la demi-mâchoire droite ; 9 à 10 dents pour la demi-mâchoire gauche / 6 dents par demi-mandibule et une en position centrale).
hexanchus-griseus-Jacques Dumas
La capacité d’action de la mâchoire de ce requin est réduite (elle est dite « amphistylique », caractéristique propre aux espèces primitives avec deux points de soudure du palatin et du carré). Elle se trouve bien adaptée à saisir ses proies habituelles : poissons osseux et cartilagineux, calmars, crabes, crevettes, concombres de mer et charognes ; sa puissante musculature lui permet aussi de s’attaquer aux phoques moines (qui peuplent désormais très rarement les eaux insulaires).
Ptérygopodes (organes copulateurs)
Fiche descriptive DORIS
Photos publiées avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Peu agressif envers l’Homme, ce requin peut faire un sujet d’étude intéressant pour des plongeurs, préférentiellement de nuit. La longueur maximale homologuée est de 482 cm mais des spécimens de plus de 5 m pourraient se rencontrer.

En dehors d’une pêche expérimentale non concluante, conduite sur le golfe Ajaccio avec pour objectif la récupération de l’huile de son foie, il ne fait l’objet que de très épisodiques captures accessoires en Corse.

Les effectifs de cette espèce ovovivipare (dont la femelle porte de 22 à 108 ? petits) sont inconnus avec une précision fiable. Néanmoins, au vu des données recueillies, son Statut UICN est « Quasi menacé ».

= = = = =

corse_matin_requin_ile_rousse

= = = = =

2000

Dans le golfe d’Ajaccio, en proximité de la Castagna, un spécimen de 6, 00 m a été brièvement capturé, il possédait un tag (marque d’identification), vraisemblablement posée par le Professeur Rancurel. L’animal a été relâché vivant.

source : Paul Rancurel – Biologie et commercialisation du requin de profondeur Centrophorus sur les côtes de Méditerranée. Rapport dactylographié, 67p. Faculté des Sciences de Saint-Jérôme-Marseille/Laboratoire C.E.R.A.M. 1992.

Documentation en cours.

= = = = =

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s