Sites recommandés / Ligami

Sites Corses

  • Association CARI pour l’étude des cétacés en Corse : identification des individus, carimeilleures connaissances de leurs mouvements migratoires, de leur mode de vie,de leurs relations avec l’écosystème.
  • Association Corsica Mare Osservazione concernant la préservation des cétacés de Corse, avec un point focal sur le golfe d’Ajaccio.
  • Association I Sbuleca Mare, engagée dans la préservation des équilibres marins côtiers en Corse. Protéger, éduquer, sensibiliser forment les axes d’action des petits trifouilleurs de la mer.

Réseau d'Alerte des Tortues marines en Corse

  • Vous observer une tortue, en mer ou sur une plage, vous en trouvez-une qui est blessée, ou morte. Prenez contact le plus rapidement possible avec le Réseau d’Alerte des Tortues marines en Corse. Si vous observez une tortue accidentée ou échouée vous pouvez contacter le CROSS-MED Corse au 04.95.20.13.63 ou les pompiers au 18 sans manipuler l’individu. Des données de localisation précises de type GPS ainsi que des photos et vidéos des individus en question sont des informations importantes qui pourront également être collectées.

Italie – Sardaigne

  • SharkMed : Recherche, sensibilisation des publics et protection des requins de Méditerranée, sont les objectifs de cette association créée par Simona Clò et Eleonora de Sabata et développant plusieurs programmes de recherche.

Surveillance des grands Élasmobranches en Méditerranée (MEDLEM) : programme de surveillance sur la capture et l’observation des grandes raies et des grands requins en Méditerranée (FAO-IPAO shark).

Malte

  • Sharklab-Malta : antenne de Sharklab, ONG mondiale, cette unité a été fondée en 2008  par Greg Nowell en 2008. Elle vise à assurer l’étude et la conservation des élasmobranches en Méditerranée centrale.

Sharklab

Bosnie-Herzégovine et Croatie

EspagneElasmogrup

  • Elasmogrup, fondé par Javier Guallart avec un groupe d’étudiants de l’Université de Valence, en partenariat avec Bioblau, a pour objectif l’étude des raies et des requins de Méditerranée.

Hors de Méditerranée

  • Alianza Tiburones Canarias 1Alianza Tiburones Canarias, en proche Atlantique, apporte son concours pour la recherche dans le secteur des Iles Canaries où l’association contribue également à des actions permanentes de sensibilisations des publics les plus larges.

 

  • L’objectif de l’Observatoire des Requins de Polynésie (ORP) est de compiler et de ORPcollecter toutes les informations disponibles sur les différentes espèces de requins et de raies présentes en Polynésie, afin d’estimer leur stock, cartographier leur répartition et suivre l’évolution de ces différentes populations insulaires sur le long terme.

Sites Généralistes

  • DORIS, site de la Commission Nationale Environnement et Biologie de la Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins, vise à recenser, illustrer et décrire le maximum d’espèces, communes ou rares, visibles en plongée dans nos eaux de métropole et d’outre-mer.
  • Plancton du Monde est un projet initié en 2005 par le CEMPAM2605136_300A (actuellement « Agrocampus Ouest Rennes, site de Beg-Meil »), et Océanopolis – Brest. Son objectif est de faire découvrir au grand public la diversité du plancton.
  • Longitude 181, fondée en 2002 par François Sarano, ancien biologiste de La Calypso (dont la présidence d’honneur a été assumée par Albert Falco, l’ancien capitaine de ce célèbre bateau), cette association a pour objectif d’aller à la découverte de la nature, d’en révéler l’extraordinaire diversité biologique afin que chacun puisse en profiter durablement et plus équitablement. La rencontre des hommes et de leurs traditions. les richesses culturelles du monde sont également des dimensions essentielles.

Base de Données Scientifiques

  • Société Française d’Ichtyologie : depuis 1976, la société regroupe les personnes physiques et morales intéressées au développement de l’ichtyologie fondamentale et appliquée. Elle édite une revue scientifique nommé Cybium.
  • Fishbase : système d’information concernant les poissons cartilagineux et osseux, développé par le Centre International de Gestion des Ressources Aquatiques Vivantes (ICLARM), en collaboration avec la FAO (relevant de l’ONU) et de nombreux partenaires, dont le MNHN.
  • Shark Références : une base de données en ligne, contenant une bibliographie essentiellement scientifique sur les requins actuels et fossiles, les raies et les chimères.

———-

Corsica – Groupe de Recherche sur les Requins de Méditerranée est une association totalement indépendante et qui entend le rester. Ceci n’exclut pas la faculté de travailler en relation avec différents réseaux.
Parmi ces derniers, nous avons des points de convergence avec certaines structures actives en Europe comme dans le reste du monde. Nous échangeons donc volontiers avec ces ONG, poursuivant le but commun de la préservation des élasmobranches, selon une éthique partagée.

Shark Citizen a pour objectif de rétablir une image objective du Shark CITIZENrequin et de promouvoir la survie des différentes espèces menacées. Écologie et conservation du milieu marin vont de paire avec intégration des sociétés et des citoyens aux processus évolutifs de protection des espaces et des espèces. La préservation et la cohabitation de l’humain avec les milieux marins et leurs requins, l’implication du consommateur et du citoyen constituent les objectifs de cette association.

Des requins et des hommesDes Requins et des hommes se propose d’agir mondialement, dans un contexte d’échanges nord/sud, tout en impliquant des scientifiques, des acteurs et des décideurs locaux, ainsi que les organisations internationales déjà engagées dans des actions d’étude et de conservation des élasmobranches. Pour réussir ce pari, la structure s’appuie sur une large adhésion du public dans les pays occidentaux, à la cause de la biodiversité marine en générale, des requins en particulier.

Publicités