Mimoria isula / mémoire insulaire

Des captures de requins marteaux se produisaient sur Bastia, comme en témoigne cette mise en scène photographiée et diffusée sur carte postale, antérieurement à 1914. Tito de Caraffa, dans son Essai sur les poissons des côtes de la Corse (1902),  signale qu’ils sont assez rares. Il a néanmoins été donné à cet auteur d’observer personnellement plusieurs spécimens de deux espèces différentes. Il rapporte ainsi la prise d’un marteau de 2 m, en 1898 et fait part d’un spécimen de marteau-à-petits-yeux (Sphyrna tudes) vu en 1900, dans les mains d’un pêcheur d’Erbalunga. Ce dernier travaillait au filet trémail, près du moulin de la Marmoraggia (Brando), par deux mètres de fond, à une dizaine de mètres du rivage. Ce requin mesurait 1, 30 m.
De Caraffa précise d’ailleurs que les ailerons caractéristiques des marteaux (déformé ici sur le cliché) pouvait se repérer par temps calme à faible distance des plages, de juillet à septembre. Il causait alors un certain émoi parmi les baigneurs. En août 1901, l’auteur cite la présence de l’un d’eux dans le Vieux-Port, « aperçu à quelques mètres du ponton-atelier l’Entreprenant ».

Sphyrnae, sp. Bastia

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s