Centrine commune

26 mars 2017 : Capture accidentelle au filet d’une centrine commune (Oxynotus centrina) femelle de 68cm au large de Solenzara (Corse-du-Sud) par un pêcheur professionnel. L’individu a été relâché vivant.

22 mars 2017 : Capture accidentelle d’une centrine commune (Oxynotus centrina) d’environ 60cm par un pêcheur professionnel au large de Solenzara (Corse-du-Sud). Piégé dans le filet, l’individu a été relâché vivant par le pêcheur. La forme particulièrement bombée du ventre (plus que d’ordinaire) pourrait laisser supposer un état gravide de cette femelle adulte.

 

La morphologie de la centrine est particulière et facilement identifiable : dépassant rarement 1m (taille maximale estimée à 1m50) , le corps sombre à la peau très rugueuse est très massif et lourd avec une partie ventrale plane pourvue de crêtes et une zone dorsale assez relevée présentant une carène proéminente. Les nageoires dorsales sont amples et possèdent chacune un aiguillon. Elle ne possède pas de nageoire anale et les pectorales sont relativement courtes. Le lobe supérieur de la caudale est long par rapport au lobe inférieur. Le museau court est large et plat. La bouche est petite en forme de ventouse. La centrine possède cinq paires de fentes branchiales.

Habituée des grands fonds, cette espèce nocturne évolue à une profondeur de 50 à 700m au moins et se nourrit de petites proies : petits poissons osseux, crustacés, mollusques, œufs de roussettes, vers.

Lente et craintive, il s’agit d’une espèce qui ne représente pas de danger pour l’homme.

L’Union Internationale de Conservation pour la Nature (UICN) fait figurer la centrine commune comme vulnérable sur la liste rouge mondiale des espèces menacées.

Noms connus en langue corse : pesciu porcu, porcu di mari, topu di mare.

Bibliographie :

DE MADDALENA Alessandro, MALIET Vincent, BÄNSCH Harald, Requins de Méditerranée, Histoire et études de 50 espèces, Turtle Prod, 2014.

MINICONI Roger, Les poissons et la pêche en Méditerranée, La Marge, 1994.

Photos : © P-A. Gougelet

Auteur de la fiche : Maria-Anghjula Leca

Publicités