Torpille noire

Désignée sous l’appellation scientifique de Torpedo nobiliana, cette torpille est la plus rare des eaux de Corse. Elle fréquente une aire de répartition assez large. Celle-ci comprend l’Atlantique Ouest, du Canada au sud du Brésil ; dans l’Atlantique Est, elle se rencontre depuis l’Ecosse au sud du Maroc. Réputée présente en Méditerranée (mais non en mer Noire), l’espèce semble néanmoins y avoir presque disparu. Elle vit toutefois encore sur les littoraux de la Mauritanie, dans le Golfe de Guinée, en Namibie et en Afrique du Sud. 

Semi-pélagique – les fonds et leur proximitée-, elle affectionne les substrats vaso-sableux où elle chasse ses proies, composées de poissons osseux, de requins. Les juvéniles auraient un mode de vie davantage benthique -en pleine eau-. Cette espèce est soupçonnée d’effectuer de grandes migrations dont on ignore tout.

Sa coloration caractéristique évolue entre gris-sombre et brun-foncé, donnant parfois l’impression du noir. Parfois, des tâches blanches ou des points sombres parsèment la face dorsale.

La taille du plus grand spécimen connu était de 1, 80 m, pour 90 kg. Plus ordinairement, ceux qui se voient semblent contenus entre 0, 60 et 1, 50 m

Observation

Aucune à ce jour

= = = = =

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s