Aigle vachette / Vacarella

Pteromylaeus bovinus

Pesciu vescu, vacarella ou Falcunetta, selon les micros-régions

2011

Lieu de l’observation : Ghisonaccia (Haute-Corse), hauts fonds de Vignale

Observateur : Jérôme Mirande, en randonnée palmée (PMT ou snorkeling).

Date : 5 octobre 2011, vers 12 h
Vachetten couple Jérôme Mirande, 5 oct 2011, Ghisunaccia bisDurée de l’observation : environ 1/2 h

Profondeur : sur fond de 4 m environJérôme Mirande, 5 oct 2011, pres des hauts fonds de la Vignale, Ghisunaccia, Ghisonaccia, bis

Sexe des spécimens : une femelle au moins ; l’autre indéterminé

La reproduction demeure mal connue pour cette espèce, comme c’est le cas pour beaucoup d’autres élasmobranches.

On observe parfois sur la surface dorsale des femelles des plaies et des cicatrices, qui correspondent selon toute vraisemblance à des morsures effectuées par les mâles lors de parades nuptiales.

Jérôme Mirande 5 oct 2011, vers 12 h

Si cette femelle est bien gravide, se rapproche sans doute du littoral pour mettre bas. Les petits naissent totalement formés et sont indépendant dès la naissance.

= = = = =

2012

Lieu de l’observation : « sentier subaquatique » de Belvidè-Campumuru (Belvédère-Campomoro, Corse-du-Sud)

Observateur : Pascal Bertin, en randonnée palmée (PMT ou snorkeling).

Date : 27 juillet 2012, 17 h 30
Durée de l’observation : environ 1/2 h

Profondeur : évolution entre 8 et 12 m

Sexe de l’animal : femelle

Cette raie, considérée comme assez rare dans les eaux de Corse, tendrait à s’y rassembler au printemps (principalement sur les fonds sableux de la côte orientale, cf. Miniconi 1994 -ref : voir Publications / Publicationi). Elle est parfois également nommée Mourine vachette.

Elle se caractérise par des pectorales pointues formant un disque losangique d’une coloration brun-verdâtre rayée de 7 ou de 9 bandes transversales sombres. Ce caractère distinctif permet de la différentier de l’aigle commun (Myliobatis aquila), dont le patron est uniforme. La face ventrale est claire.

La tête forme une sorte de rostre saillant, dont elle se sert pour fouir les zones sableuses. Son envergure maximale 1, 50 m ; sa longueur de 2 m (LT).

Pteromylaeus bovinus possède un petit aileron dorsal à la base de la queue en fouet. Cette dernière possède un ou deux aiguillons. Bien que n’étant pas de nature agressive, elle se révéler dangereuse à manipuler.

Comme sur la vidéo accessible en ligne, elle fréquente les fonds comme la pleine eau, entre la surface et une bonne centaine de mètres.

L’espèce est vorace. Son régime est piscivore. Outre les poissons osseux composant son menu, elle apprécie se nourrir de céphalopodes comme de différents invertébrés (vers polychètes notamment). La consommation des femelles adultes tend à diminuer l’été (maturité sexuelle des mâles et des femelles entre 4 et 6 ans), au moment de la mise bas, intervenant après 6 mois de gestation. A la naissance les petits, au nombre de 3 à 7, sont totalement autonomes.

Le golfe de Gabès (Tunisie) a été identifié comme site de reproduction de cette espèce vivipare.

Les sujets peuvent être solitaires comme se regrouper par bancs de plus d’une centaine d’individus impliquant des relations sociales.

= = = = =

Un autre spécimen a été vu lors d’un baptême organisé par Torra Plongée le 18 septembre 2012 sur le même site.

= = = = =

Lieu d’observation : plage du Ricanto (golfe d’Ajaccio) ; distance à la côte de 200 à 250 m.

Profondeur : 10 ou 12 m de fond

Date : lundi 30 juillet, vers 13 h, en apnée
Etat de la mer : calme, visibilité particulièrement excellente
Observateur :  Laetitia Bozzi (à la nage)

Le sexe n’a pu être défini.

= = = = =

Lieu d’observation : proximité de la marina de Negru (Negro ; Nonza, Haute-Corse)

Date : 11 septembre 2012, à 9 h 38, en apnée

profondeur : 10, 50 m
largeur approximative : 1 m
longueur totale : 2,5 m

conditions atmosphériques  : temps ensoleillé (22)
état de la mer : mer belle (24° en surface, 18° en profondeur)

Observateur : Olivier Guitry, Borgosub freediving

= = = = =

Seconde observation au Ricanto (Ajaccio), le 14 septembre 2012
profondeur : 3 m.
Observateur :  Laetitia Bozzi (à la nage)

= = = = =

2013

Vachette, Vauclin 2Lieu d’observation : golfe d’Ajaccio, rive nord, à moins de 100 m de la plage de Marinella
Date : 1er août 2013 à 16 h 40
Profondeur : 5 à 6 m

Observateur : Gérard Vauclin (en PMT)

= = = = =

Sources :

Christian Capapé – Etude du régime alimentaire de la Mourine vachette, Pteromylaeus bovinus (Geoffroy Saint-Hilaire, 1817) (Pisces, Myliobatidae) des côtes tunisiennes. in J. Cons. int. Explor. Mer (1977). Vol. 37 (3) : 214-220.

J. Dulcic, L. Lipej, M. Orlando Bonaca, R. Jenko, B. Grbec, O. Guélorget & Ch. Capapé – The bull ray, Pteromylaeus bovinus (Myliobatidae), in the northern Adriatic Sea. in Cybium 2008, 32 (2).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s