canular / macagna

Publié le 01/04/2007

(Frédéric Bertocchini – Alta Frequenza) – Un grand requin blanc de plus de 9 mètres a été capturé par des pêcheurs ajacciens, tôt ce matin (dimanche) à la sortie du golfe d’Ajaccio, « au-delà des îles Sanguinaires ». La préfecture de Corse indique, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, qu’il s’agit du troisième spécimen aperçu depuis le début de l’année 2007 le long des côtes corses, mais c’est la première fois qu’un requin blanc est capturé. « Le réchauffement climatique est sans doute à l’origine de ce phénomène » explique la préfecture de Corse qui appelle les pêcheurs à la plus grande prudence. L’entrée, plutôt récente du « grand » blanc en Méditerranée est prise au sérieux par les autorités espagnoles, françaises et italiennes, et par l’Europe qui tentera d’établir un rapport précis sur ce phénomène. Rappelons que le grand requin blanc est extrêmement dangereux pour l’homme. Une cellule de crise sera mise en place d’ici quelques semaines afin d’évaluer les risques pour les baigneurs au cours de la saison estivale.

Décodage

La date d’édition devrait inciter à la prudence… mais la macagna n’est pas toujours perçue comme telle ; certains lecteurs peuvent se laisser abuser… à plusieurs années de distance, parfois.

Est-il possible de croiser un Grand blanc de plus de 9 m ? La taille maximale n’excède guère 6 m. La dimension indiquée relève de la plus pure fantaisie.

Le réchauffement climatique pourrait-il être responsable de la présence du Grand blanc en Méditerranée ? Evidemment non, les témoignages de sa présence dans la zone existent depuis la plus haute Antiquité. Des études génétiques prouvent également son implantation plus ancienne encore.

Le Grand blanc est-il extrêmement dangereux pour l’Homme ? Cinq requins sont, de part le monde, considérés comme particulièrement dangereux pour notre espèce. Le Grand blanc figure dans cette catégorie. Pour autant, nous ne faisons pas partie de son régime alimentaire ; les victimes qui décèdent des suites d’une attaque sont souvent exsangues, par suite de blessures hémorragiques. Le requin est venu « gouter » afin de savoir s’il était en présence d’une proie consommable. Le problème résulte dans l’étendue de la morsure exploratoire.

Avons-nous à redouter sa présence en Corse ? Le Grand blanc fréquente les eaux insulaires. Pour autant, il ne se rencontre pas tous les jours ! Les populations de requins sont menacées de disparition en Méditerranée. A l’inverse, nous sommes de plus en plus nombreux sur et dans l’eau. Nous y restons aussi de plus en plus longtemps. Statistiquement, on ne peut raisonnablement écarter la possibilité d’un accident. Il convient toutefois de se remémorer que les risques mortels d’accidents de voiture sont infiniment plus importants en Corse. Les risques sont donc réellement des plus infimes qui soient. Pour preuve, nous renvoyons aux données historiques.

Requin-Corse-macagna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s