Mako

Au corps particulièrement fuselé, le requin mako (Isurus oxyrinchus) fait partie de la famille des Lamnidae. Il est bleu nuit sur le dessus et blanc en dessous avec cinq grandes paires de fentes branchiales, ce qui fait qu’il est souvent confondu avec le grand requin blanc (Carcharodon carcharias, aussi Lamnidae) surtout à son stade juvénile. Il a cependant le museau bien plus pointu, les dents supérieures incurvées plus allongées et étroites (alors que le grand requin blanc a des dents triangulaires), l’origine de la nageoire anale sous la deuxième dorsale (chez le requin blanc elle est plus en arrière), un œil noir plus gros et une limite de couleur dos bleu / ventre blanc plus haute que la limite présente chez le grand requin blanc. Il peut aussi être confondu avec un requin taupe commun (Lamna nasus) mais ce dernier présente une tâche blanche bien visible caractéristique au niveau de l’arrière du  premier aileron dorsal et des dents plus petites (avec deux cuspides accessoires à chaque dent).

Espèce pélagique, le requin mako peut aussi fréquenter les eaux côtières. Il se nourrit de thons, d’espadons mais aussi d’autres requins ou de céphalopodes. Il considéré comme le requin le plus rapide du monde avec une vitesse de pointe estimée à 110km/h et une vitesse moyenne de 50km/h.

L’espèce est ovovivipare et pratique le cannibalisme intra-utérin. Il semblerait que l’espérance de vie de cette espèce soit de 25 ans et que sa taille maximale soit de 4m, avec maturité sexuelle à 2m pour les mâles et 2,8m pour les femelles.

Victime de surpêche, cette espèce est considérée comme vulnérable au niveau international depuis 2009 et  EN DANGER CRITIQUE D’EXTINCTION en Méditerranée depuis 2016. L’espèce est inscrite :

  • en Annexe II de la Convention de Bonn ou Convention sur la Conservation des Espèces Migratrices (CMS) : Les espèces inscrites sur cette annexe sont celles dont leur population pourrait bénéficier d’une entente internationale. Les espèces inscrites ici ne bénéficient pas de règles de protection qui dépendent de la bonne volonté des pays signataires.
  • en Annexe III de la Convention de Berne en Méditerranée comme espèce protégée,
  • en Annexe III de la Convention de Barcelone soit sous « exploitation contrôlée ».

 

=====

2018

Date : 17 mai

Lieu : au large de Sagro (Cap Corse, Nord Est)

Sujet : jeune individu femelle

Taille : 1,50m

Conditions de la capture : individu capturé accidentellement à la palangre par un pêcheur professionnel. Il n’a malheureusement pas pu être relâché. En effet, pour les requins, et bien d’autres animaux marins, les appâts fixés aux palangres constituent des proies facilement disponibles. Ils se retrouvent ainsi piégés en voulant s’y nourrir. Si le requin reste prisonnier de la ligne trop longtemps, il meurt car ses branchies n’auront pas été assez oxygénées pendant une trop longue période. Des programmes de recherches sont en cours pour tenter de limiter ce genre de prises accidentelles (Voir par exemple le programme SelPal).

Le pêcheur ne l’a pas commercialisé : il l’a rejeté en mer afin de ne pas inciter les gens à la consommation.

Informations et photos : S.G.

=====

Date : 21 Avril

Lieu : Bastia

Sujet : Capture accidentelle par un pêcheur artisanal et relâche d’un bébé requin mako.

Taille : 55 cm

Cette capture fait suite à de précédentes pêches accidentelles de cette espèce par ce pêcheur dans la même zone. Alors qu’il s’agissait précédemment principalement de juvéniles particulièrement femelles, nous sommes ici en présence d’un nouveau-né. Il s’agit donc d’une nouvelle capitale dans les eaux corses, supposant fortement la présence d’une zone de nurserie pour cette espèce (déjà confirmée dans les eaux génoises), ce petit n’ayant pas parcouru une longue distance depuis sa naissance.

Une vidéo a été réalisée par Stephan le Gallais, sur laquelle le pêcheur relâche le requineau qui sonde au bout de quelques secondes.

Signalement : Sébastien Rialland

30072865_1684599521636765_7240930563593874061_o

Sébastien Rialland

=====

2017

Date : 18 juin

Lieu : Bastia

Sujet : Capture accidentelle à la palangre par un pêcheur artisanal et relâche d’un requin mako  femelle.

Taille : 1,20m

Signalement et photo : Stephan le Gallais

 

=====

2016

Date : 05 août

Lieu : Bastia

Sujet : Capture accidentelle à la palangre par un pêcheur artisanal et relâche d’un requin mako juvénile femelle.

Taille : 87 cm

Une vidéo a été transmise par le pêcheur sur laquelle nous pouvons voir le professionnel mesurer le requin, retirer le hameçon de la commissure tout en maintenant ses branchies oxygénées par le biais d’un tuyau d’eau placé dans la gueule. La relâche s’est faite ensuite immédiatement après que le pêcheur se soit assuré que le requin était capable de repartir sans assistance.

Signalement : Sébastien Rialland

Captures d’écran de la vidéo transmise par Sébastien Rialland :

 

Fiche rédigée par : Leca Maria-Anghjula

Publicités